Accueil > Histoire / Patrimoine > Le château de la Vènerie en 1762

Le château de la Vènerie en 1762

L’inventaire d’un petit château, plutôt une belle maison de campagne, qui devrait plaire aux amateurs de vocabulaire régional, dans le domaine de l’outillage et de la viticulture.
Les mots oubliés ou régionaux sont définis dans un glossaire par Freddy Bossy.

Source : Bulletin de la Société d’Archéologie et d’Histoire de la Charente

Dans cet inventaire, j’ai compté 35 lits : Mr le Comte de Chabot de Jarnac entretenait une belle maisonnée à La Vènerie !

1762 - Inventaire du château de la Vènerie à Réparsac, après le décès du Comte Chabot de Jarnac

JPEG - 51.9 ko
Le château de la Vènerie, à Réparsac
Peinture par John Lewis Garnier - Date ?

ET ADVENANT le neuf dudit mois de décembre audit an mil sept cents soixante deux, nous Notaire royal en Angoumois susdit, à la réquisition desdits Sieurs Cauroy & Préceau, ezdits noms & qualités de Procureurs fondés de maditte Dame Comtesse de Jarnac, & desdits Seigneurs & Dames habilles à se porter héritiers, & accompagnés desdits arbitres cy devant par eux nommés, & encore en présence des témoins cy dessus nommés, nous nous sommes transportés audit château de la Vénerie, paroisse de Reparsac, à l’effet de la continuation du présent inventaire, ledit château de la Vénerie dépendant du Château et terre de Jarnac ; où estant arrivés à l’heure de neuf heures du matin, nous y avons fait rencontre de Jacques Viaud, premier garde de la forêt dudit Jarnac, & concierge dudit Château de la Vénerie, où il demeure en laditte paroisse de Reparsac, auquel lesdits Sieurs Cauroy & Preceau, ezdits noms, ont déclaré en notre présence, desdits arbitres & témoins, le sujet de notre transport, tendant à l’inventaire, description, prisée & estimation de tous les meubles meublans, effets & denrées quy sont dans lesdits châteaux, maisons, bâtimens & métairies en dépendant, & l’avons en conséquence sommé requérant lesdits Sieurs Procureurs constitués, de nous les représenter & mettre en évidence, à quoy ledit Viaud, après luy avoir eu exhibé les procurations en vertu desquelles lesdits Sieurs Procureurs agissent, a déclaré estre prêt de satisfaire, & en conséquence a esté vacqué audit inventaire comme s’ensuit, après que lesdittes parties requérantes, arbitres, ledit Viaud & lesdits témoins ont eu signé.

CAUROY - PRECEAU - CHARLE ROULLET - JEAN THOMAS - VIAUD – SEGUINEAU - SEGUINEAU – ROUX, notaire royal

TexteGlossaire
252. - Et à l’instant avons entrés dans une chambre basse quy est la première dudit château de la Vénerie dans le bout du midy & proche la cuisine : il s’y est trouvé un bois de lit à niche sur lequel s’est trouvé un matelas de crain servant de paillasse, un lit de plume coutis d’Hollande, un autre matelas de laine, une couverture de laine blanche Sigovie, deux traversins de coutis pareil au lit, une courtepointe de panne de soye bleu avec des bandes de tapisserie de point, la pente de soubassement, les deux chantournés, le ciel, la niche de même étoffe & qualité que la courtepointe, doublés de toille à carreaux, une cousinière de toille & les deux rideaux en toille de coton avec leurs tringles, le tout, vieux & néanmoins assez bon, estimé à la somme de cent cinquante livres, cy 150 # Coutis : coutil

Sigovie : pour Ségovie. "Le terroir de Ségovie est bien célébre pour nourrir des troupeaux de brebis qui portent ces fines laines qui sont uniques dans le monde, & dont l’Europe entiere ne peut se passer dans la manufacture des draps superfins." (Encyclopédie).

Pentes : rideaux mobiles du lit (cf. bonne grâce § 273)

Soubassement : « Garniture d’étoffe qu’on met au bas d’un lit, quand les rideaux ne vont pas jusqu’à terre » (Littré)

Cousinière : coussin, oreiller

253. - Plus une petite table de bois de noyer en marquetrie, le fond ardoise, avec son tiroir fermant à clef, un petit miroir de toilette verny à cadre rouge, quatre fauteuils de bois de cerisier à dossier chantourné garnis de paille, le foyer garny de deux petits chenets, une pelle, une pincette & un soufflet, un pot à l’eau, une cuvette, un gobelet & un pot de chambre, le tout de fayence, estimé à la somme de quatorze livres, cy 14 #
254. - Dans la garde robe à costé s’y est trouve un bois de couchette, une paillasse garnie d’une grosse toille neuve, un lit de plume avec son traversin, un matelas de laine en toille, une couverture de laine blanche, le tout estimé à la somme de vingt quatre livres, cy 24 #
255. - Et ayant fait ouverture d’un grand placard à deux battans quy est dans la boiserie de laditte chambre, s’y est trouvé six douzaines & trois assiettes de fayence commune, sept plats de service, huit terrines de fayence brune en dehors, dont une sans couvercle, une cuvette de table de toilette, un plat à soupe, treize soucoupes, seize tasses ou gobelets à caffé & un sucrier aussy de fayence, trois seaux égallement de fayence pour rafraîchir le vin, quatre salliéres on cristal, quatre douzaines de verres & dix carafes à l’eau aussy de verre, deux porte-huisliers avec leurs carafes, quatre bidets de commodité de terre, estimé le tout ensemble à la somme de trente six livres, cy 36 #
256. - Plus cinq paniers dorés & assortis pour un dessert, un bois de cabaret pour le caffé, six flambeaux de table en similor, deux réchaux de table, l’un en cuivre rouge & l’autre jaune, douze moules à petits pâtés de cuivre rouge étamés, vingt une assiettes d’étain, douze assiettes de fer blanc, estimé le tout ensemble à la somme de trente neuf livres, cy 39 # Similor : Littré : "alliage qui résulte de la combinaison de 20 à 40 parties de zinc avec 40 à 60 parties de cuivre, laiton, or de Manheim."
257. - Sommes ensuitte entrés dans la chambre qu’occupoit ledit feu Seigneur Comte de Jarnac adhérente à la précédente, où il s’est trouvé quatre pièces de tapisserie de toille peinte à fond blanc & à fleurs bleues, un lit à niche avec toute sa garniture, consistant en un sommier de crain couvert de toille à carreaux, un autre matelas de laine couvert aussy de toille à carreaux, un lit de plume avec ses deux traversins coutis à petites rayes, un autre matelas de laine couvert de basin uny, une couverture de laine de Sigovie blanche, une autre petite couverture de pluche blanche, un oreiller de coutis à petites rayes, à laditte niche il y a deux rideaux pareils à la tapisserie doublés de toille de coton, une tringle, une pente, un soubassement, une courtepointe de toille peinte comme la tapisserie, le tour de la niche tout d’une pièce & le fond séparé, une cousinière d’une toille claire rousse, le bois du lit est à deux chantournés avec sa fonçure à sangles, plus doux rideaux de fenestre de toille de coton blanc bordés de toille peinte pareille à la tapisserie, avec leurs tringles, plus un petit lit à l’anglaise avec tous ses bois, une housse pour le canapé de toille peinte & à fleurs bleues différentes de la tapisserie de la chambre, deux matelas de laine couverts de toille rousse, un lit de plume avec son traversin de coutis à grandes rayes & une couverture de laine blanche, le tout estimé ensemble à la somme de quatre cents livres, cy 400 #
258. - Plus une commode de bois de noyer à trois tiroirs garnie de six mains dorées avec leurs rosettes & les trois entrées des serrures, manquant cependant une desdittes mains, une petite table en forme de bureau, ayant une plaque en cuir dessus, avec plusieurs tiroirs & dans lesquels il ne s’est trouvé que sa garniture de cornets, sabliers & éponge en cuivre jaune, & un écran garny de maroquin noir quy se lève en basculle, avec un pupitre avec une couverture de toille à carreaux, estimé le tout ensemble à la somme de cinquante neuf livres, y compris une table de nuit, cy 59 #

Ouverture ayant esté faitte de la commode dont il est cy dessus parlé, il ne s’y est rien trouvé.
Cornets, sablier et éponge : nécessaire pour écrire et sécher l’encre
259. - Plus dans laditte chambre, s’est aussy trouvé six fauteuils de bois de cerisier, les dossiers chantournés & garnis de paille, l’un desquels a deux coussins de plume couverts de toille peinte, un grand miroir carré de cheminée, le cadre peint à fleurs dorées fond rouge, un autre petit miroir de toilette cintré en bois de noyer, estimé le tout ensemble à la somme de vingt une livres, cy 21 #
260. - Plus, dans la cheminée, des chenets à grille, une pelle, une pincette, des tenailles & un petit soufflet, estimé le tout ensemble à la somme de dix livres, cy 10 #
261. - N’est fait icy mention de deux tableaux représentant l’un le père de maditte Dame Comtesse de Jarnac, & l’autre le père dudit feu Seigneur Comte de Jarnac, que pour mémoire seulement, attendu qu’ils sont encadrés dans la boiserie de laditte chambre & de la cheminée, cy Mémoire
262. - Sommes ensuitte entrés dans le cabinet joignant laditte chambre & à costé du lit d’icelle, duquel il avoit ordinairement la clef, & quy ayant esté confiée audit Sieur de Chauffepied quy l’a présentée & en a fait ouverture, il s’y est trouvé une armoire à deux battans en forme de bibliothèque peinte en noir façon de la Chine à grillage avec deux petits mauvais rideaux de taffetas vert en dedans, estimée à la somme de douze livres, cy 12 #
263. - De laquelle armoire ayant fait ouverture, s’y est trouvé trente quatre tomes de livres grands & petits contenant différentes histoires anciennes & de peu de conséquence, estimé à la somme de quinze livres, cy 15 #
264. Plus quatorze livres de bougie blanche estimées à la somme de vingt huit livres, cy 28 #
265. - Plus six bras ou mains de croisées pour tenir les rideaux, deux verrines pour la table, un bassin à barbe, avec un crachoir de fayence, trois grands gobelets de verre, estimé le tout à la somme de cinq livres, cy 5 #
266. Dans la garde robe, de l’autre costé de laditte chambre, s’est trouvé un petit lit à tombeau, garny d’une housse de toille à carreaux, une paillasse, un lit de plume avec son traversin de coulis à grandes rayes, un matelas de laine, deux chaises de paille, une niche à chien fermant à clef, de une petite table avec son pliant & un pot de chambre de fayence, le tout estimé à la somme de trente livres, cy 30 #
267. - Dans le vestibulle à costé, il s’est trouvé trois tables, l’une à pieds tournans & les deux autres pliantes, une desdittes tables estant à douze couverts, l’autre de dix & la troisième de six, & une fontaine de cuivre rouge de deux seaux, laquelle est marquée aux armes desdits Seigneurs & Dame, estant sans cuvette, estimé le tout ensemble à la somme de trente livres, cy 30 #
268. - Sommes ensuitte passés dans la salle à manger joignant ledit vestibulle, dans laquelle s’est trouvé vingt cinq chaises de table garnies en paille, sept chaires de bois peintes en vert, une table en long carré peinte en façon de marbre, les pieds de même, une paire de chenets à grille, avec pelle, pincette & un soufflet, le tout estimé à la somme de vingt sept livres, cy 27 #
269. - Plus la tapisserie de laditte salle, en indienne à bandes de différentes couleurs, en six pièces, estimée à la somme de quarante livres, cy 40 #
270. - Sommes ensuilte passés dans la salle appellée Cabinet de Compagnie, il s’est trouvé neuf pièces de tapisserie d’indienne presque neuve, fond blanc sablé à grandes fleurs rouges, deux canapés garnis ainsy que leur matelas de laine & toille par le dessous, d’indienne à fond blanc & fleurs de différentes couleurs, un écran de bois de noyer garny aussy en indienne, six fauteuils garnis de sangles avec chacun leurs carreaux & matelas en laine, le tout couvert d’indienne à fond blanc, un autre grand fauteuil en bergère avec deux carreaux de laine garnis en indienne de pareille qualité, le tout estimé à la somme de cent livres, cy 100 # Carreau : coussin
271. - Plus deux tables de cadrille à pieds de biche, bois du noyer, garnies de drap vert vieux & mauvais, estimés à la somme de neuf livres, cy 9 # Quadrille : jeu de société.
272. - Plus une paire de chenets à grille, une pelle, une pincette, une tenaille, un soufflet & deux bras de cheminée, le tout estimé à la somme de quinze livres, cy 15 #
273. - Sommes ensuitte entrés dans la chambre appellée la Chambre de Madame, dans laquelle s’est trouvé un bois de lit à la duchesse, à sangles, sur lequel est un sommier de crain, deux matelas en laine, l’un garny de toille à carreaux, l’autre de basin blanc, un lit avec son traversin coutis de Flandre rayé, la courtepointe doublée en toille à carreaux, une couverte de laine blanche Sigovie, une couverte bardante doublée de toille piquée en laine, le fond du lit, ciel, dossier & bonnes grâces d’indienne, les pentes & soubassemens de pareille indienne à celle du lit, une cousinière de fil & les grands rideaux, autrement dit la housse dudit lit, de coton blanc, estimé à la somme de trois cents cinquante livres, cy 350 # Basin : « Etoffe croisée, dont la chaîne et de fil et la trame de coton » (Littré)

Couverte : couverture

Bardante : pour bordante ?

Bonne grâce : rideau arrière du lit, fixe

274. - Plus une tenture d’indienne, en cinq pièces, à fond blanc sablé & à grandes fleurs & bandes rouges, estimée à la somme de cinquante livres, cy 50 #
275. - Plus deux fauteuils de bois de noyer garnis de toille peinte fond blanc, un autre fauteuil de bois de cerisier garny en paille avec son coussin en toille peinte à fond blanc, quatre chaises de paille de bois de noyer à chantournés avec chacune un coussin de toille peinte à fond blanc, un écran de bois de noyer à coulisse garny de toille peinte à fond blanc, deux rideaux de fenestre de toille de coton blanc avec leurs tringles, estimé le tout ensemble à la somme de trente une livres, cy 31#
276. - Plus une commode de bois de noyer à trois tiroirs dans l’un desquels s’est trouvé un grand miroir de toilette à cadre de bois peint en rouge, une vieille table de toilette, un mauvais guéridon & une table de nuit avec son tiroir dans lequel ne s’est rien trouvé, deux chenets à grille, une pelle, pincette, une tenaille & un soufflet, une cuvette, un pot à l’eau, un gobelet, un pot de chambre, le tout de fayence. & un bidet de terre commune avec son pied de bois de chêne, le tout estimé à la somme de soixante dix sept livres, cy 77 #
277. - Dans la chambre à costé, ditte la Chambre des Demoiselles, s’est trouvé un bois de lit à quenouille bois de noyer, foncé de planches sur lequel est une paillasse, un lit de plume avec son traversin coutis rayé, un matelas de laine garny en loille, une cotelonne à bande bleue, la garniture d’étoffe violette à. bande de tapisserie usée, la courtepointe semblable à la garniture, les tringles dudit lit, une mauvaise cousinière de fil, estimé le tout à la somme de soixante dix livres, cy 70# Foncé de planches : qui a un fond fait de planches

Cotelonne : courtepointe (alias : catalogne)

278. - Plus une commode en forme, d’armoire, de bois de chêne, à deux battans fermant à clef dans laquelle il ne s’est rien trouvé, trois chaises de paille, un petit miroir à toilette à cadre & plaque de cuivre, une lanterne de verre cassée, une petite table de bois de sap avec son pliant, deux petits chenets à grille, avec une pelle, un soufflet & un pot de chambre de fayence, estimé le tout à la somme de treize livres, cy 13# Bois de sap : bois de peuplier
279. - Ensuitte sommes montés à l’entresol de l’escallier quy conduit au corridor des apartemens hauts, & entrés dans la chambre appellée de M. l’Ecuyer ; s’y est trouvé sept pièces d’un petit morceau de tapisserie de satinade sur fil rouge, sept petits tableaux ovalles à cadres dorés, un bois de couchette foncé de planches garny d’une paillasse, un lit de plume avec son traversin de coutis à grandes rayes, un matelas couvert de toille à carreaux, une couverture de laine blanche, une cousinière de fil attachée au plancher, trois chaises de bois blanc garnies de jonc, un coffre de bois de sap qui n’est foncé ny dessous, ny derrière, un petit lit de repos de bois de noyer garny de toille à carreaux & d’un petit traversin de coutis, une petite armoire de sap fermant à clef, un bureau à plusieurs tiroirs fermant aussy à clef, estimé le tout à la somme de soixante onze livres, cy 71#

Ouverture ayant esté faitte de laditte petite armoire & bureau, ne s’y est rien trouvé.
Plancher : plafond
280. - Sommes ensuitte montés dans ledit corridor au bout duquel est une chapelle dont les ornemens sont composés d’une mauvaise satinade sur fil rouge servant de tapisserie, un tableau avec son cadre doré représentant la Descente de la croix, un autel en armoire de bois de sap avec la pierre pour dire la messe, un devant d’autel peint sur toille, usé, représentant Sainte Geneviève, un marchepied de bois de sap, un porte-missel de bois de sap, une petite clochette de fonte, un Te igitur avec l’épitre & l’évangile, un crucifix de bois doré, de tout quoy prisée n’a esté faitte, laditte chapelle & ornemens ayant esté faits pour perpétuelle demeure.
281. - Dans ledit corridor & devant laditte chapelle, s’est trouvé deux chaises en façon de prie-Dieu garnies de jonc, avec deux sièges, l’un pour s’asseoir & l’autre pour se mettre à genoux, estimées à une livre, cy 1#
282. - Dans la chambre a costé, appellée la Chambre de la Chapelle, s’y est trouvé sept pièces de tapisserie de Bergame & un morceau sur la porte, deux lits à tombeau avec leurs housses de serge verte à leurs cousinières de fil, avec chacun une paillasse, un lit de plume à un matelas de laine, leurs couvertures de Sigovie neuves, l’un desdits lits ayant une courtepointe verte en laine, une table de bois de sap, six chaises de paille, un petit miroir de toilette, un plat, un pot à l’eau, un gobelet, deux pots de chambre, le tout de fayence, estimé le tout à la somme de cent quarante livres, cy 140# Bergame, ou tapisserie de Bergame : grosse tapisserie, qui se fabrique avec différentes sortes de matieres filées, comme bourre de soie, laine, coton, chanvre, poil de boeuf, de vache, ou de chevre. C’est proprement un tissu de toutes ces sortes de fils, dont celui de la chaîne est ordinairement de chanvre, qui se manufacture sur le métier à-peu-près comme la toile. Quelques-uns prétendent que le nom de bergame lui a été donné, de ce que les habitans de Bergame en Italie en ont été les premiers inventeurs. (Encyclopédie)
283. - Dans la chambre suivante numéro second, s’y est trouvé six pièces de tapisserie d’haute lisse à grands personnages, un lit garny en dedans, les soubassemens & bonnes grâces d’un brocard parsemé de fleurs argentées, avec une campane au bord des pentes en soye & à bouquets, une cousinière de fil, une housse de toille de coton blanc avec sa tringle tournante, la courtepointe pareille à l’étoffe du dedans du lit, un lit de plume avec son traversin de coutis à grandes rayes, un matelas de laine couvert de toille à carreaux, une paillasse, une couverture de laine blanche de Sigovie, estimé le tout à la somme de deux cents livres, cy 200#
284. - Plus un lit de repos garny de callemande, ainsi que son traversin & matelas de crain, deux grands fauteuils avec leurs housses de cadis vert, cinq chaises garnies de paille, une table de noyer, avec son tiroir, encadrée d’ardoise, une cuvette, un pot à l’eau, un gobelet & un pot de chambre, le tout de fayence, estimé à la somme de trente-huit livres, cy 38# Callemande : Littré : calemande ; étoffe commune.

Cadis : serge de laine, de bas prix.

285. - Plus deux petits tableaux avec leurs cadres dorés ovalles, un petit miroir de toilette à cadre de bois peint en rouge, une paire de chenets a grille, une pelle, une tenaille & une pincette, le tout estimé à la somme de dix livres, cy 10 #
286. - Sommes ensuitte entrés dans la chambre numéro trois où s’est trouvé un lit dont la garniture est d’indienne à fond blanc & fleurs rouges, de même que la courtepointe & le soubassement, le bois de lit en couchette formé de planches, un matelas de bourre, un matelas de laine garny de toille à carreaux, un autre matelas garny de futaine, un lit de plume avec son traversin de coutis à grandes rayes, une couverture de laine, une cousinière, une tapisserie d’indienne à fond rouges & fleurs blanches, en cinq pièces, le tout estimé ensemble à la somme de cent cinquante livres, cy 150# Bourre : ici, « feuilles » (spathes) de maïs ; cette sorte de matelas s’appelait : « paillasse » (nommée § 252)

Futaine : étoffe de fil (chaîne) et coton (trame).

287. - Plus une paire de chenets à grille, une pelle, une pincette & un petit soufflet, le tout estimé à la somme de six livres, cy 6#
288. - Plus un grand fauteuil garny d’une housse de ras vert, un miroir de toilette demy ovalle, une table de bois de chêne, une cuvette, un pot à l’eau, un gobelet & un pot de chambre, le tout de fayence, estimé à la somme de dix livres, cy 10# Ras : « Etoffe serrée et unie, dont le poil ne paraît pas » (Littré)
289. - Sommes ensuitte entrés dans une autre chambre à la suitte, numéro quatre, dans laquelle s’est trouvé une tapisserie d’indienne à fond blanc, consistant en quatre grandes pièces & huit petites, un lit à niche avec toute sa garniture, le bois de lit à roulettes foncé à sangle, un matelas de laine garny de toille à carreaux, un lit de plume avec ses deux traversins de coutis à grandes rayes, un autre matelas de laine garny de toille à carreaux, une couverture de laine blanche de Sigovie, la courtepointe, le fond & les costés de la niche, les deux chantournés, la pente & les soubassemens de pareille indienne que la tapisserie quy est à fond blanc & fleurs bleues, les deux rideaux dudit lit sont de toille de coton blanc bordés de pareille indienne, avec leurs tringles, & une cousinière de fil, le tout estimé à la somme de cent soixante livres, cy 160#
290. - Plus un petit bureau à plusieurs tiroirs fermant à clef avec une couverture de maroquin, desquels tiroirs ayant fait ouverture, il ne s’y est rien trouvé, six chaises de bois blanc peint en couleur de noyer, garnies de paille, deux fauteuils de même qualité, une cuvette, un pot à l’eau, un gobelet, un pot de chambre de fayence, un miroir de toilette demy ovalle à cadre de bois peint en rouge, une paire de chenets à boutons de cuivre, une pelle, une pincette, un écran de tapisserie à petites rayes d’un costé et de velours blanc de l’autre, & un petit soufflet, le tout estimé à la somme de vingt cinq livres, cy 25#
291. - Dans le petit cabinet à costé, s’y est trouvé, ainsy que dans une petite chambre des laquais au dessus, un traversin de coutis, un matelas de laine, une couverture aussy de laine blanche, un rideau de serge verte avec sa tringle, une chaise percée, un pot de chambre, une cousinière de fil, un bidet de terre avec son pied de bois, & un petit lit de plume, le tout estimé à la somme de vingt livres, cy 20#
292. - Estant ensuitte entrés dans la cinquième chambre du bout vers la cuisine, s’y est trouvé une tapisserie à fond blanc & fleurs rouges en sept pièces, un lit à niche avec toutes ses garnitures, le bois de lit estant à roulettes foncé à sangles, un matelas de laine garny de toille à carreaux, un lit de plume avec ses deux traversins, un autre matelas de laine, une couverture de laine blanche Sigovie, la courtepointe & le fond de la niche, les costés, les deux chantournés, la pente & le soubassement de la même indienne que la tapisserie, les deux rideaux de toille de coton blanc bordés d’indienne, avec leurs tringles, & une cousinière, & deux chaises de bois de cerisier chantournées, garnies en paille, avec chacune un petit coussin de toille peinte à fond blanc, estimé le tout à la somme de cent cinquante livres, cy 150#
293. - Plus une table de bois de noyer, unie, avec deux tiroirs, un grand fauteuil de buis de sap garny de paille, un autre fauteuil de bois de cerisier à chantourné aussy garny de paille, un miroir de toilette à cadre de bois doré, des chenets à grille, une pelle, une pincette, un soufflet, une cuvette, un pot à l’eau, un gobelet & un pot de chambre, le tout de fayence, estimé à la somme de dix livres, cy 10#
294. - Sommes ensuitte entrés dans la garde robe à costé de laditte chambre où il s’est trouvé un bois de couchette garny d’une paillasse de toille rousse, un traversin, un matelas de laine, une couverture de laine blanche, deux chaises de bois de sap garnies de paille, un pot de chambre de fayence, estimé le tout ensemble à la somme de dix livres, cy 10#
295. - Dans les corridors haut & bas dudit château & le long du degré s’est trouvé soixante dix huit bois de cerfs & deux bois de daims attachés aux murs avec des grappes de fer dont mention n’a esté faitte icy que pour servir de mémoire seulement, cy Mémoire.

Et d’autant que la nuit est survenue, nous avons remis la continuation du présent inventaire, du consentement desdittes parties & arbitres, à demain dix du présent mois, neuf heures du matin, auquel jour & heure ils ont volontairement pris assignation & sont toutes lesdittes choses ce jourd’huy inventoriées demeurées à la charge & garde dudit Viaud, le tout en présence de nosdits témoins, & ont lesdittes parties, arbitres, ledit Sieur Viaud & lesdits témoins avec nous signé & ledit Sieur de Chauffepied.

CAUROY - PRECEAU - CHARLE ROULLET - JEAN THOMAS - VIAUD – SEGUINEAU - SEGUINEAU – ROUX, notaire royal.
Grappe : crochet de fer fixé au mur
Et advenant le dix dudit mois de décembre audit an mil sept cents soixante deux, sur les neuf heures du matin, à la réquisition desdits Sieurs Cauroy & Preceau, ezdits noms & qualités, a esté par nousdit Notaire royal en Angoumois, en leur présence & leurs arbitres, dudit Sieur Viaud & de nosdits témoins, vacqué à la continuation du présent inventaire ainsy que s’ensuit.
296. - A l’effet de quoy sommes entrés dans le bâtiment où se fait la cuisine dudit château de la Vénerie où s’est trouvé premièrement deux chenets de fer battu, une grande pelle à feu, une autre pour les fourneaux à crochet, un contre-hâtier pour supporter les broches à rôtir, une crémaillère, deux grandes broches à rôtir, un mauvais gril à neuf branches, un autre petit mauvais gril à sept branches, un mortier de fonte avec son pilon de fer, un four de campagne pour la cuisine en cuivre rouge avec son couvercle, estimé le tout ensemble à la somme de trente six livres, cy 36# Contre-hâtier : « Grand chenet de cuisine, garni de crochets et de chevilles » (Littré) ; ces crochets portaient les « hastes », broches.
297. - Plus trois grands plats, sept moyens, & trois mazarines, le tout d’étain, partie fondus, pesant ensemble trente cinq livres, une paire de balances de cuivre jaune avec leur balance et onze livres de plomb en trois poids, douze flambeaux de cuivre de différentes grandeurs, une grande lampe de cuisine à six lampions aussy de cuivre, estimé le tout ensemble à la somme de quarante livres, cy 40# Mazarine : plat de cuisson, de forme très variable suivant la région, de terre ou de métal. Le mot est attesté à Bordeaux en 1680 : « assiette à la mazarine : assiette creuse ».
298. - Dans la Chambre de la servante joignant laditte cuisine, avons trouvé une couchette de bois, un matelas de bourre, un traversin & [une] couverture de laine bleue, estimé à la somme de trois livres, cy 3#
299. - Sommes ensuitte allés dans la chambre appellée l’Office, où s’est trouvée une grande table de cuisine, bois de frêne, avec ses trétaux, une autre grande table, bois de sap, avec ses trétaux servant audit office, une vieille armoire à un seul battan fermant en clef & dans laquelle il ne s’est rien trouvé, un grand coffre de onze pieds de long, bois de sap, fermant à deux serrures, destiné pour mettre le pain des chiens, un autre vieux mauvais coffre servant à mettre l’avoine, un banc en forme de trétau servant de siège à l’une desdittes grandes tables, & onze chaises garnies en paille, fort mauvaises, le tout estimé ensemble à la somme de quinze livres, cy 15# Fermant en clef : noter la tournure dialectale.
Chambre : remarquer que le mot s’applique à toute pièce, pas exclusivement à la chambre à coucher
300. - Plus une grande marmitte avec son couvercle, une grande lèchefrite, un chaudron de trois seaux & un autre de deux, le tout vieux & de cuivre rouge, un mortier de marbre blanc avec son pilon de bois, le tout estimé à la somme de quarante livres, cy 40# un chaudron de trois seaux : le seau sert d’unité de contenance ; 1 seau = 6 litres (inventaire, Chenac 1810 : « un chaudron écoulant environ neuf litres (un seau et demi) ; deux chaudrons écoulant l’un dix-huit litres (trois seaux), et l’autre douze litres (deux seaux). » (arch. fam. F. Bossy)
301. - Estant montés dans la Chambre du maître d’hôtel, s’y est trouvé une mauvaise couchette, un lit de plume avec son traversin, une couverture de laine blanche, un pavillon de serge verte, une cousinière, une petite table d’un carré long, le tout, vieux & mauvais, estimé à la somme de vingt livres, cy 20#
302. - Dans la Chambre des officiers & cuisiniers, il s’y est trouvé deux bois de couchettes, deux paillasses, deux matelas de laine, un lit de plume, deux traversins, deux couvertures de laine blanche & une cousinière, le tout, très mauvais, estimé à la somme de quinze livres, cy 15 #
303. - Sommes ensuitte entrés dans la buanderie appellée le Commun ; il s’est trouvé une grande table à repaître, un grand trépied de fer, une mauvaise met à pétrir & une fermeture de four de tolle avec sa poignée, estimé le tout à la somme de six livres, cy 6 # Table à repaître : table à manger (« repaître » est encore avec ce sens chez Littré)

Met à pétrir : pétrin

304. - Sommes ensuitte montés dans la Chambre du concierge, où il s’est trouvé un châlit de frêne à quenouille, foncé dessous seullement, un matelas de mauvaise laine, une couverture de laine blanche, le matelas couvert d’un costé de toille à carreaux & de l’autre de toille rousse, estimé le tout à la somme de vingt-cinq livres, cy 25#
305. - Plus un grand bahut sans serrure garny de petits clous de fer, une armoire de noyer à quatre battans fermant en clef, deux chenets & un mauvais soufflet, le tout estimé à la somme de quinze livres, cy 15#
306. - Dans la chambre à costé appellée le Garde meuble, s’y est trouvé un bois de couchette, un vieux coffre à pièces rapportées avec sa serrure & sa clef, estimé le tout ensemble à la somme de trois livres, estant très mauvais, cy 3#
307. - Sommes ensuitte allés dans la chambre appellée le Commun, s’y est trouvé cinq couchettes de chacune leur matelas de bourre & de rouche par le dessous en forme de paillasse, cinq mauvais traversins de coutis & plume, cinq mauvaises couvertures, sçavoir quatre de retaille & une de laine, le tout, vieux et très-mauvais, estimé à la somme de vingt cinq livres, cy 25# Rouche : roseau ; cf. bourre § 286

(couverture de) retaille : Il s’agit ici très certainement d’une couverture en « lirette » (vieux tissus coupés en bandes étroites et retissés). C’est une mention très rare dans les inventaires.

308. - Dans la chambre à costé, appellée la chambre de Gaborit, s’est trouvé une couverte avec ses garnitures de toille de coutis blanc, une paillasse, un matelas de laine garny de toille blanche, un traversin de coutis, une couverture de laine blanche & une chaise de paille, le tout, vieux, estimé à la somme de neuf livres, cy 9#
309. - Dans la chambre à costé, appellée la Chambre des Laquais, s’est trouvé deux bois de couchette, deux matelas de bourre couverts de toille rousse, deux traversins de plume de deux couvertes de laine blanche, le tout, très mauvais, estimé à la somme de douze livres, cy 12#
310. - Dans une autre chambre à costé s’est trouvé un bois de couchette sur lequel il y a un matelas de bourre, un traversin de plume & une chaise de paille, le tout, très mauvais, estimé à la somme de quatre livres, cy 4#
311. - Dans le corridor desdittes chambres s’est trouvé une mauvaise couchette, un petit lit à sangles aussy très mauvais & hors d’état de servir, un matelas de bourre, un traversin de plume, estimé le tout à six livres, cy 6#
312. - Estant ensuitte montés à l’écurie, s’y est trouvé trois bois de couchette, trois matelas de bourre, un traversin de plume, deux mauvaises couvertures de retaille, un grand coffre pour mettre l’avoine, bois de chêne, fermant à clef, & deux petits bancs de bois, le tout, très mauvais, estimé à la somme de douze livres, cy 12#
Sommes ensuitte entrés dans les trois chambres des bordiers, dans lesquelles il ne s’est rien trouvé appartenant à la succession de mondit feu Seigneur. Bordier : métayer
313. - Plus nous a été représenté par ledit Sieur Viaud quatre seaux à puiser avec leurs ferrures, six mauvaises ratissoires inserviables, un mauvais râteau de pareille qualité, une herse pour ratisser les allées, une pelle ferrée, une mauvaise tranche, un picroche, une barre de fer à planter vignes marquée avec des chabots autour, trois lanternes quy sont dans le corridor du château, attachées au mur, à trois pans avec leurs vitres, quatre petites jhèdes pour taire de petits pains, deux pelles de bois, un métier à matelas garny de petits clous à crochets & de fer, quatre chevilles de fer, quatre brouettes avec leurs roues, un crochet à peser portant soixante livres au fort, une bassinoire de cuivre rouge, le tout estimé à la somme de vingt livres, cy 20# Ratissoire

Inserviable : qui ne peut plus servir

Pelle ferrée : on dit aussi « une ferrée » ou « ferée » : pelle métallique étroite, hoyau (les autres pelles étaient en bois)

Tranche : Musset : « instrument de labour, pioche à lame tranchante ; petit bigot à long manche »
Picroche : Musset : « picroc : pioche à deux pointes » (picroche manque dans les lexiques consultés)

Chabot : poisson, cf blason des seigneurs Chabot de Jarnac

Jhède ou gedde : jatte, récipient ; ici : paneton

314. - Nous a aussy ledit Sieur Viaud représenté dix huit draps de toille de Rouen, très usés, trois draps de toille de chanvre, usés & rapiécés, quatorze draps de toille d’étoupe dont deux sont très vieux & usés & le reste usé, deux nappes aussy de toille d’étoupe my neuves, de deux aunes & demie de long, quatre nappes ouvrées de différentes grandeurs, fort usées, quatre nappes de toille de Rouen, fort mauvaises, faittes de vieux draps, neuf petites nappes de toilette, quatre serviettes aussy pour la toilette de même façon, une douzaine de mauvaises serviettes presque hors d’état de servir de différentes toilles, deux serviettes de toille de brin de chanvre fort usées, le tout estimé à la somme de cent trente six livres, cy 136# Étoupe : fil de chanvre de la plus mauvaises qualité, au contraire du brin.

Brin de chanvre : chanvre de la meilleure qualité

Nappe (de toilette) : serviette de toilette ; « nappe » est ici par métonymie

Aune : la seule mesure à peu près standard en France, pour les tissus. Fixée par François 1er en 1544 à la valeur de 3 pieds 7 pouces 8 lignes de la toise du Châtelet, soit 118,84 cm. Redéfinie en 1667, puis en 1745 (3 pieds 7 pouces 10 lignes et 5/6e de ligne) : l’aune garde toujours la même longueur, mais c’est la toise-étalon qui change de longueur.

315. - Plus soixante onze bouteilles de verre de pinte, mesure de Paris, dont quelqu’unes sont étoillées, estimées à la somme de dix huit livres, cy 18 # Pinte

Bouteilles étoilées : fêlées en étoile (Littré).

316. - Estant allés dans la cave, s’y est trouvé neuf fûts de barriques, dans l’un desquels est du vin gris en vidange & cinq autres mauvais fûts défoncés presque inserviables, estimé le tout à la somme de trente six livres, cy 36#
317. - Dillec sommes allés à la grange, auprès des écuries, dans laquelle s’est trouvé huit brasses de foin de la récolte dernière & six brasses de paille aussy de la récolte dernière, le tout estimé à la somme de cent quatorze livres, cy 114# Illec (étymologie : ille loco) : de ce lieu.
318. - Plus deux échelles doubles & deux simples de bois de sapin, estimées à la somme de six livres, cy 6#
319. - Dillec sommes allés dans les bâtimens appellés les Chenils ; s’est trouvé dans le petit chenil vingt deux barreaux de bois de chêne de deux poulces en carré, de longueur depuis six jusqu’à neuf pieds, estimés à trois livres, cy 3#
320. - Dans le grand chenil s’est trouvé six madriers de huit pieds de long, bois de chêne, deux autres de six pieds, vingt six planches de même bois & ormeau ayant servy aux maçons, trois petits solivaux de quinze pieds, une grande échelle double à roulettes pour tailler les arbres, les débris d’un vieux jeu de bague, un demy millier de tuilles plattes, soixante quinze grandes tuilles nommées affaitaux, un châssis de lit à impérialle, deux cents tuilles creuses, un établis de menuisier, quatre vieux bancs de bois peints en vert, deux autres vieux bancs de même qualité, huit douves de bois de chêne de six pieds de long, cinq cents livres de plâtre en pierre, estimé le tout à la somme de soixante dix sept livres, cy 77# Jeu de bague : le sport favori des seigneurs, consistant, à cheval courant, à enfiler une baguette dans un anneau supporté par une potence. A survécu dans les manèges des enfants.

_ Affaitaux : manque dans les lexiques consultés. Sans doute tuiles faîtières.

Plâtre en pierre : probablement de la pierre de gypse, si courante dans cette région (Orlut – Chamblanc) pas encore broyée pour en faire du plâtre.

321. - Dillec sommes allés au logis de la Rochecroisat dans le bâtiment joignant le ballet ou hangard ; s’y est trouvé cent quatre vingt douves de chêne de trois pieds & demy de long, quarante quatre douves de tonneau de sept pieds de long, bois de chêne, cent quatre douves de tonneau de six pieds de long, aussy bois de chêne, trente deux madriers de même bois de six pieds de long, vingt deux planches de six pieds de long, aussy bois de chêne, fort étroites, quatre planches de chêne de quatre pieds de long pour fonçaille de cuve, cinq madriers de chêne pour fonçure de tonneau, huit cents de lattons de chêne d’un pied & demy à deux pieds de long, quarante planches de chêne de six pieds de long, fort étroites, & soixante planches de même bois de quatre pieds pour fonçaille de cuves de charrois, estimé le tout ensemble à la somme de cent quatre vingt douze livres, cy 192# Ballet : hangar ouvert

Fonçaille : bois pour foncer les barriques

Latton : Jônain : « Petite latte, dans le sens de branche. ». Certainement utilisé pour confectionner les cercles de roulage des barriques.

Cuve de charrois : grande cuve ovale en bois servant à transporter la vendange

322. - Plus dans un autre bâtiment à la suitte s’est trouvé cent dix douves de tonneau de six pieds de long, cent cinquante douves de tonneau de six pieds de long de rebut, cent soixante douze douves, aussy de bois de chêne, de trois pieds & demy de long pour des cuves de charrois, soixante dix douves de cuves de charrois, de bois de rebut, de trois pieds & demy de long, deux cents douves de bois de chêne de six pieds de long, de rebut, cent soixante cinq fonds de tierçons & barriques, le tout prisé & estimé ensemble à la somme de cent quatre vingt treize livres, cy 193# Tierçon : Littré : tierçon ; Musset : fût de 600 litres.
323. - Dudit lieu sommes allés dans la chambre occupée par Jeun Sabouraud, l’un des gardes de laditte Seigneurie, à gauche en entrant dans ledit logis, dans laquelle s’est trouvé un mauvais bois de lit foncé dessous seullement, un mauvais cabinet de noyer à quatre armoires & un tiroir, deux serrures sans clef, un autre mauvais cabinet de peuplier à deux battans sans serrure, estimé le tout à la somme de dix huit livres, cy 18#
324. - Dans la chambre à main droitte, il s’est trouvé un bois de lit de frêne foncé dessus & dessous, estimé à la somme de neuf livres, cy 9#
325. - Dans la chambre haute à droitte du degré, s’y est trouvé un bois de lit à colonne de noyer fort vieux, garny d’une vieille housse de serge violette, le ciel, les petites pentes & le dossier d’un mauvais taffetas citron piqué, une cousinière, une paillasse, un mauvais lit de plume & un traversin, un matelas couvert de toille rousse, une mauvaise couverture de laine blanche usée, estimé à la somme de soixante livres, cy 60 # Degré : escalier
326. - Plus un bois de lit à tombeau sur lequel est une paillasse, un lit de plume avec son traversin de coutis à grandes rayes, un matelas de laine couvert d’une toille grise, une mauvaise couverture de laine blanche avec des barres rouges aux deux bouts, la housse du lit de toille à carreaux, estimé le tout ensemble à la somme de quarante livres, cy 40# Barre : rayure tissée ; ou même, plus précisément : listel.
Lit à tombeau :
- 1. « S’est dit d’un lit dont le ciel était plus élevé vers la tête que vers les pieds » (Littré)
- 2. « Aujourd’hui, lit en tombeau, lit dont le bois a la forme carrée d’un monument sépulcral » (Littré) ; au contraire du lit à quenouilles, ce lit à/en tombeau avait les côtés et les extrémités en bois et pas de ciel.
327. - Plus un vieux bois de lit foncé avec des barres, la garniture est d’étoffe de différentes pièces, très usée & déchirée, une tringle tournante, le dossier, les petites pentes & bonnes grâces doublés d’un taffetas couleur de paille déchiré, une paillasse, un lit de plume avec son traversin de coutis à grandes rayes, un matelas de laine couvert de toille à carreaux, une couverture de laine blanche, une cousinière sur fil, quatre pièces de tapisserie à personnages, une table carrée de bois de noyer à deux tiroirs aux bouts, un pot de chambre de fayence, deux cuvettes, deux pots à l’eau, deux gobelets & deux chaises de paille, estimé le tout ensemble à la somme de cent soixante livres, cy 160#.

Et la nuit estant survenue, avons remis la continuation du présent inventaire, du consentement desdittes parties & arbitres, à demain onze de ce mois neuf heures du matin, auquel jour et heure ils ont volontairement pris assignation, le tout fait en présence de nosdits témoins, quy ont, avec lesdittes parties, arbitres & ledit Sieur Viaud, signé.

CAUROY - PRECEAU - CHARLE ROULLET - JEAN THOMAS - VIAUD – SEGUINEAU - SEGUINEAU – ROUX, notaire royal
ET ADVENANT le lendemain onze dudit mois de décembre audit an mil sept cents soixante deux, sur les neuf heures du matin, nousdit Notaire royal en Angoumois susdit, nous sommes à la réquisition & en la compagnie desdits Sieurs Cauroy & Preceau, ezdits noms & qualités, transportés avec nosdits témoins cy dessus nommés audit lieu de la Roehecroisat à l’effet de la continuation du présent inventaire.
328 - Et estant entrés dans la grange de la métairie, s’y est trouvé quatre bœufs de tire, neuf vaches, un veau de deux ans & quatre veaux d’un an, le tout estimé par lesdits Sieurs Roullet & Thomas, experts, à la somme de douze cents livres, cy 1200#
329. - Plus deux charrettes garnies de leurs roues, estimées à la somme de cent vingt livres, cy 120#
330. - Plus un charruage garny de ses roues & versoir, deux courbetours & trois paires de jhulles, le tout estimé à seize livres, cy 16# Charruage : Tout ce qui concerne la charrue ; ici, apparemment, synonyme de charrue.

Courbetour : certainement « co(u)rbaton », pièce de l’attelage

Jhulles : juilles, courroies qui servent à attacher les cornes des bœufs au joug. Par plaisanterie : contrat de mariage ; ceinture de sécurité des automobiles.

331. - Plus, dans la petite grange de laditte métairie, sept brasses de foin de la récolte dernière estimées à soixante dix livres, cy 70#
332. - Dillec sommes allés dans les chais dudit logis de la Rochecroisat, dans lesquels s’est trouvé sept cuves de charrois, dont deux sont neuves, estimées à la somme de soixante dix livres, cy 70#
333. - Plus quarante quatre barriques de vin rouge, faisant onze tonneaux, de la récolte dernière, logé en bonnes futailles, estimé à la somme de quatre vingt livres le tonneau, faisant huit cents quatre vingt livres, cy 880#
334. - Plus un tonneau de vin gris & six barriques de vin rouge vieux aigre, n’estant bon qu’à bruller, estimé le tout à la somme de cent vingt livres, cy 120#
335. - Plus une échelle de bois de vergne de vingt neuf barreaux, estimée à quarante sols, cy 2# Vergne : aulne
336. - Plus soixante quatre barriques de vin blanc et pressis en tonneaux, tierçons & barriques, quy n’est bon qu’à bruller, estimé à sept livres la barrique, revenant le tout à la somme de quatre cents quarante huit livres, cy 448# Pressis : Jônain : "Pressis : le dernier suc que l’on obtient des raisins mis sous le pressoir".
337. - Plus trente trois fûts de barrique vieux & la plupart mauvais goût, estimés à la somme de soixante dix livres, cy 70#
338. - Plus une chaudière à eau-de-vie avec ses apparaux & huit tonneaux vinaires écoullant chacun douze à quinze ba[rriques] avec le marc, dont n’a esté fait de prisée, non plus que d’un treuil de bois à presser, le tout estant nécessaire à la régie du fond & ne pouvant sortir du bâtiment où ils sont sans être démontés & dépiécés.
339. - S’est aussy trouvé dans ledit chai sept meulles de cercles de cuves de charrois. & trois cercles de vingt six pieds de long, le tout de bois de frêne, estimé à la somme de dix livres, cy 10# Meules de cercles
340. - Plus une mauvaise poeslonne, deux mauvais bailles & quatre hottes, le tout estimé à la somme de dix livres, cy 10# Baille
341. - Plus s’est trouvé dans le chai des eaux-de-vie, trente tierçons eau-de-vie de l’année dernière, de deux ans & trois & quatre ans, en vidange, en ce qu’elles n’ont point été ouillées depuis qu’elles ont, esté faittes, en sorte que pour en sçavoir la quantité on a employé un tierçon d’eau-de-vie nouvellement faitte des vins de la récolte dernière, & trois autres faisant partie des trente cy dessus énoncés, de façon qu’il n’en reste que vingt sept actuellement pleins quy contiennent, suivant le veltage fait par lesdits arbitres, la quantité de cinquante sept barriques de vingt sept veltes chacune qu’ils ont estimées à soixante livres la barrique, revenant le tout à la somme de trois mille quatre cents vingt livres, cy 3420# En vidange : dont on a commencé à soutirer le contenu.

Ouillé : rempli jusqu’à la bonde, avec l’entonnoir appelé ouillette

Veltage : mesurage en veltes, unité commune pour les eaux-de-vie

342. - Plus les quatre fûts detréciers (?) présentement vides ont esté estimés, avec quatre autres quy se sont aussy trouvés dans ledit chai, à la somme de soixante quatre livres, cy 64 #
Quy sont tous les meubles & effets quy se sont trouvés audit château de la Vénerie, logis de la Rochecroisat & dépendances, quy sont demeurés à la charge & garde dudit Viaud pour les représenter toutes fois & quantes, & nous sommes retirés & avons remis la continuation du présent inventaire audit château de Jarnac à mardy prochain quatorze de ce mois, neuf heures du matin, auquel jour & heure lesdittes parties & arbitres ont volontairement pris assignation & ont tous signé avec ledit Sieur Viaud & nosdits témoins.

CAUROY - PRECEAU - CHARLE ROULLET - JEAN THOMAS - VIAUD – SEGUINEAU - SEGUINEAU – ROUX, notaire royal

Page mise á jour le 4 septembre 2014